top of page

Kobylka Lajda doma (La pouliche/La jument Lajda à la maison !), Jaroslav Podroužek (1913-1954), illustré par Ladislav Česák (1916-?), éditions Jan Jestřábek, ( date non confirmée peut-être 1947)


L'ouvrage Kobylka Lajda doma (La pouliche / la jument Lajda à la maison !), Jaroslav Podroužek (1913-1954), Ladislav Česák (1916-?), édité par Jan Jestřábek, suscite en moi une fascination croissante. Cela s'explique peut-être par un autre livre qui a laissé une empreinte marquante dans ma mémoire : Je fais mes jouets avec des plantes1, une réédition en fac-similé d'un des premiers albums du Père Castor datant de 1933 et publiée par l'association Les Amis du Père Castor en 2003. Cet ouvrage dévoile un univers de bricolage, avec des modèles remarquablement complexes et précis, exigeant une grande dextérité. Une véritable pépite artistique.

En observant plus attentivement, le cheval représenté par Lajda se distingue par son caractère unique. Il partage une similitude avec le cerf présent dans Je fais mes jouets avec des plantes. La singularité de Lajda réside dans sa conception, son corps composé de marrons aux pieds de haricots secs, reliés par du fil. Sa tête, ses oreilles et sa queue ressemblent aux ramures d'un volant de badminton. Ce personnage évoque l'humour tout en dégageant une élégante souplesse, une dextérité et une légèreté particulièrement plaisantes. Lajda semble naviguer avec aisance dans cet univers plus tangible.

La mise en page de l'ouvrage est à la fois libre et équilibrée, offrant une combinaison harmonieuse entre texte et images, sans se laisser entraver par les contraintes. Les numérotations des pages et des histoires, sous forme de petites bulles chiffrées rappelant des boules de loto, intriguent et ajoutent une touche ludique.

Ce livre, qui ne semble pas être répertorié dans les bibliothèques tchèques, m'amène à penser qu'il a été publié aux alentours de 1947, bien que cela demeure une hypothèse. Néanmoins, il est clair que ce livre évoque une époque particulière et possède des caractéristiques uniques. Mes recherches en cours pour en savoir davantage sur cette publication sont indéniablement prometteuses ….

En bref sur les auteurs :

Jaroslav Podroužek (1913-1954) se distingue en tant qu'éditeur, romancier, auteur de livres pour enfants et même traducteur de l'anglais.


Ladislav Česák (1916-?) présente un parcours aussi diversifié que remarquable. Alors qu'il est étudiant en médecine, il est déporté par les nazis à Oranienburg avant d'être libéré en 1940. Il poursuit ses études de médecine et connaît une carrière médicale notable. Entre 1946 et 1951, il est assistant dans un hôpital de Pardubice, spécialisé en obstétrique et gynécologie. Par la suite, de 1951 à 1988, il a dirigé le service de gynécologie-obstétrique de Městec Králové.

Malgré ses obligations médicales, Ladislav Česák cultive sa passion pour l'art. Ses compétences en dessin et en peinture à l'huile lui permettent de s'exprimer artistiquement. Il a également l'occasion d'illustrer des livres pour enfants, notamment ceux édités par la maison d'édition de Prague Plzák. Les chevaux semblent être un thème récurrent dans son œuvre,

Petit aparté sur l’ouvrage Je fais mes jouets avec des plantes.

La découverte du livre Je fais mes jouets avec les plantes, une réédition précieuse publiée en 2003 par l'association Les Amis du Père Castor, a été une révélation pour moi. J’ai pu ainsi percevoir le lien, le travail et l'influence de Lida (Ludmila) Durdiková dans la création du Père Castor et au-delà. Cet ouvrage est initié et conçu par Lida pour le Père Castor avec L'institut Bakule. Elle a joué un rôle essentiel à l'Institut Bakule de Prague. Sa rencontre avec Paul Faucher en 1931 a conduit à la création de la collection du Père Castor. Après leur mariage en 1932, elle est retournée à Prague pour terminer les éditions en cours. Cette période a donné naissance à une série d'ouvrages où des auteurs tchécoslovaques, tels que Josef Lada et Ferdinand Krch (Ferdinand Cœur).

Cependant, il est regrettable que l'apport de ces écrivains, éducateurs et concepteurs tchécoslovaques n'ait pas été pleinement reconnu, car la plupart de ces ouvrages ont été illustrés par des artistes français ou expatriés russes. Malgré cela, il faut noter le rôle important de Lida dans la création et l'écriture de la collection "Le roman des bêtes3", une collection qui reste intemporelle dans son approche et son impact.


František Bakule (1877-1957), éminent éducateur tchécoslovaque et pionnier du mouvement d'éducation nouvelle, a exercé une influence significative sur Paul Faucher et Lida. Sa philosophie éducative a contribué à façonner la ligne éditoriale de la collection du Père Castor et à guider l'enseignement dans l'école de Paul Faucher. Leurs rencontres avec František Bakule ont laissé une marque durable sur leurs approches éditoriales et pédagogiques.

La collection "Le roman des bêtes" demeure un exemple emblématique du renouveau graphique et d'une nouvelle conception du livre pour enfants dans l'entre-deux-guerres. La variété de ses titres et les thèmes abordés restent pertinents et captivants, témoignant du génie de sa conception.







留言


bottom of page